Comment tester mon thermostat ?

test thermostat

Parfois, il se peut que votre thermostat ne remplisse pas sa fonction principale. Vous mettez en marche votre chauffe-eau, mais en prenant un bain dans votre baignoire vous ne sentez pas comme d’habitude. Et vous dites : il y a quelque chose qui ne va pas. Vous accusez votre appareil de chauffage comme source de ce problème. Après avoir vérifié la chaudière, vous constatez que l’eau du bain est toujours froide ou trop chaude. C’est à ce moment-là que vous devez avoir recours au plan B. Vous allez tester votre thermostat. Il vous faut quelques conseils pour réaliser cette opération.

La préparation de la vérification

Il se trouve que votre appareil de chauffage est en proie au délire. Au lieu de produire de l’eau tiède, il vous émet de l’eau bouillante. Et, lorsque vous voulez de l’eau chaude, il fournit de l’eau froide. Par conséquent, vous avez envie de le retirer de son emplacement et de le briser en morceaux sur le sol. Ne vous énervez pas trop vite ! Ce n’est pas la fin du monde. Il y a encore un espoir. De plus, il ne faut pas vous empresser pour remplacer votre chaudière. Ce n’est pas sa faute. En fait, lorsqu’il s’agit du réglage de la température, le thermostat est pointé du doigt. Vous devez tester ce boîtier pour voir ce qui se passe. Le problème ne peut exister que dans celui-là. Pour cela, vous devez se pourvoir d’un tournevis cruciforme d’électricien.

A visualiser : www.youtube.com/watch?v=wOdKnkeGdZw

Ensuite, avant d’entamer une intervention, il ne faut pas oublier de couper le courant électrique dans le but d’éviter de ne pas être mordu par le courant. Pour cela, vous allez faire sauter le disjoncteur pour éviter les courts-circuits et les variations de tension lors de la vérification. C’est un geste déterminé par l’instinct de survie.

Les étapes de démontage

Pour faire revenir à la mémoire, le thermostat est en quelque sorte un petit boîtier. Cet outil se raccorde à l’appareil de chauffage à l’aide des fils électriques. Pour réaliser l’examen de ce dispositif en cas d’anomalie, vous devez jeter un œil sur la fiche technique de sorte à connaître les étapes.

Par la suite, lorsque le courant ne passe plus, la deuxième étape est de repérer la place du thermostat. Généralement, le boîtier se place sur une platine. Puis, vous allez utiliser le tournevis de manière à ôter les vis du capot. Le capot, c’est une couverture qui conserve les organes de sécurité de la chaudière. Et dans ce capot, vous trouverez le thermostat sur la platine. Vous allez maintenant démonter ce boîtier. Les fils de ce dispositif sont fixés par des vis. Et, vous défaites ces fils grâce à un tournevis d’électricien. Une fois les vis enlevées, vous pouvez retirer facilement le thermostat de sa place. Lorsque vous parvenez à déloger le boîtier, vous n’avez rien d’autre à faire que de procéder à la vérification du thermostat.

A examiner aussi : Pourquoi demander un devis fenêtre ?

La vérification du thermostat

Il faut que la sécurité thermique soit mise en marche. Si le bouton de température possède un « + » ou un « – », vous définissez votre accessoire en position 2 ou 3. Par la suite, vous allez chauffer sa sonde au moyen d’un briquet. Vous partez de son bout jusqu’à l’autre extrémité pour chauffer la longueur de la sonde.

Après quelques minutes, un clic et un déclic de la sécurité thermique pourront être émis l’un après l’autre. Si cela se manifeste, ça veut dire que votre thermostat est en bon état. Ce n’est pas nécessaire de le remplacer ou de le réparer. De cette sorte, vous devez vérifier votre appareil de chauffage. Le problème peut provenir de celui-là. Néanmoins, si vous n’entendrez pas ce clic et ce déclic, c’est votre dispositif qui est en panne. La solution, c’est d’acheter un autre thermostat neuf.

Venez découvrir la sélection ainsi qu’un comparatif des meilleurs thermostat de l’année